logo La PIE Verte

Dimanche 7 novembre 2021 : Sortie Automnale

vendredi 10 septembre 2021 : La PIE Verte reprend son envol.

Vous trouverez le programme du mois de septembre à la rubrique « programme » https://lapieverte.fr/index.php/category/programme/

En 2019 la PIE Verte a eu 30 ans.

17, 18 et 19 Septembre 2021

Journées Européennes du Patrimoine sur le thème « Patrimoine et Jeunesse »

12 Juin 2021 : AG et 30 ans de La PIE Verte

Mercredi 30 Juin 2021 : PIQUE-NIQUE

Pour marquer la fin de la saison, nous vous proposons un moment de convivialité et de détente autour d’un pique-nique.

RDV mercredi 30 juin 2021 à :

  • 12 heures devant l’église de ST-CYR

OU

  • 12 heures 15 à la MAISON DE LA NATURE route des crêtes au lieu-dit « Les Pierres Blanches »

Pour celles et ceux qui ne pourraient pas venir au pique-nique, merci de noter que le départ de la randonnée se fera exceptionnellement, de la Maison de la Nature.

N’oubliez-pas de vous signaler auprès de Sylvie en précisant bien, l’heure et le lieu que vous aurez retenus.

Samedi 12 juin 2021 Tour Risler à POLEYMIEUX : Assemblée Générale

Notre Assemblée Générale se tiendra samedi 12 juin 2021 à 10 heures à la Tour Risler à POLEYMIEUX.

A l’issue de cette assemblée, nous vous présenterons un diaporama relatant les 30 ans de La PIE Verte.

Nous espérons vous retrouvez nombreux dans le respect des gestes barrières !

Pour patienter et, en attendant de vous retrouver dès que possible, Sylvie nous raconte …

Histoires de cabornes, de pierre et de moutons, la Carquinche, un drôle de nom

D’après le témoignage du père Combe, ancien jardinier de la maison Finet à la Jardinière  et recueilli en 2012, les cabornes étaient avant (après la guerre), beaucoup plus nombreuses. Mais “Tout le monde allait chercher les pierres…”. On s’y abritait pour traiter les vignes, couvrant encore une partie du Laroche.

Elles servaient à des personnes qui n’avaient pas de logement, “Mr Marceau a été élevé dans une caborne” à la Carquinche. Mr Ponson “en avait deux, une d’été à STRomain, une d’hiver à Pierre Blanche où il vivait toute l’année, se nourrissant  de pain et de vin…et où il a pris froid…” En 1738 le notaire Grand enregistrait la vente au vigneron Jean Ponson à la Roche “d’une terre en très mauvais état…dans laquelle il y a une petite caborne…se confinant par le chemin tendant du Treyve du Ciel à Poleymieux de matin (à l’Est)”. Le même semble-t-il, dit Tito, déclarait ensuite  au Terrier Genevrier en 1750 “une vigne dans laquelle est une petite maison”  située au “ territoire de Charbono, Perrière où Treyve du Ciel”.

On trouve mention d’un autre toponyme Charbono – situé au Mont Thou sur Poleymieux- dans le Terrier Bercheri du XVe siècle. Il désignait au Moyen Age le lieu où l’on produisait le charbon de bois- très prisé à la ville proche- mais aussi le droit donné aux habitants de couper du bois sur les biens communaux comme d’y mener paitre le bétail. A ceux du mont Laroche on menait encore pâturer de petits troupeaux de moutons, assurait Mr Combe.

Mais ce lieu-dit  Charbono aussi “ appelé la Carquinche” (Terrier Genevrier), est sans doute tombé en désuétude devant l’usage de ce dernier perdurant jusqu’à maintenant et semble-t-il, venu du fond des âges. En effet la racine “car” signifiant rocher, pierre (Carpates, Carcassonne), est considérée par les linguistes comme l’une des plus anciennes. Et la toponymie procédant par couches successives, s’y serait ajouté un suffixe “inche” issu du latin et servant à former en patois franco-provençal  des adjectifs puis des noms de lieux.